Christian Sands

Biographie
Christian Sands

Christian Sands est la figure montante du jazz actuel. Le jeune pianiste, nominé trois fois aux Grammys et  inscrit sur la short-list des « Steinway Artists », a développé une abondante technique pianistique qui s’unie à la perfection à sa créativité féconde, et ce dans un seul but : la construction d’une vision originale et moderne du jazz. Christian explique « Je cherche à travers ma musique à enseigner le jazz, tout en le régénérant. »

Qu’il s’agisse de piano stride, de swing, de bebop, de jazz progressif, de fusion, de jazz brésilien ou afro-cubain, Sands s’attache à enraciner sa musique dans le passé, tout en en faisant un héraut extraordinaire, enthousiasmant et avant-gardiste  de la modernité… Il s’exprime à travers une vaste palette de textures, de structures et de motifs musicaux, c’est même là sa marque de fabrique : un large vocabulaire musical qu’il présente avec finesse, subtilité, talent… et naturellement avec beaucoup de swing.

Depuis son plus jeune âge, Christian fait preuve d’une curiosité insatiable pour la musique. Il suit des cours de musique dès 4 ans, et écrit sa première composition à 5 ans. Il se produit en tant que musicien professionnel dès l’âge de 10 ans, et étudie à la Neighborhood Music School et à l’Educational Center for the Arts de New Haven, dans le Connecticut. Il sort diplômé d’un Bachelor of Arts and Masters de la Manhattan School of Music. Sa participation à l’album de la MSM « Kenya Revisited » lui vaut une nomination aux Grammy Awards dans la catégorie « meilleur pianiste latin jazz solo ».

Son ascension fulgurante  dans le monde du jazz lui vaut de jouer avec les légendaires Oscar Peterson et Dr. Billy Taylor. Il rencontre Dr. Billy Taylor en 2006 alors qu’il participe à l’université d’été Jazz in July. Entre les deux artistes, un lien particulier se noue immédiatement. Dr. Taylor fait de lui son protégé, et Christian suit rapidement les traces de son mentor en œuvrant lui aussi à la préservation et à l’enrichissement de l’héritage du jazz. Il transmet sa passion pour cette musique et en enseigne la richesse aussi bien aux jeunes générations qu’à un public plus mature. En 2015, il débute le projet Jazz Kids of Montmartre à Copenhague. Il enseigne également pour le programme Jazz in July en qualité d’ancien étudiant.

D’une grande expressivité, la musique de Christian évoque une émotion d’une profondeur inouïe, et se caractérise par un enthousiasme et une énergie contagieux. C’est cet état d’esprit particulier qui séduit le contrebassiste Christian McBride, lauréat des Grammy Awards, qui propose à Sands –alors âgé de 20 ans,  de jouer avec son big band Inside Straight au Village Vanguard. Suite à ce concert, Sands intègre le trio du contrebassiste, avec lequel il tourne depuis dans le monde entier. Ils publient ensemble « Out Here » en 2013, nominé aux Grammys dans la catégorie « meilleur album de jazz instrumental ».

Depuis ses premiers pas sur scène, Sands s’est produit avec les plus grands : Wynton Marsalis, Diane Reeves, Shelia E, Warren Wolf, Tia Fuller, Gary Burton, Stefan Harris, Teri Lynne Carrington, Jason Moran, Geri Allen, Ben Williams, Randy Brecker, Steve Johns, Avery Sharpe, James Moody, Bill Evans (saxophone), Russell Malone, Terence Blanchard, Louis Hayes, Patti Austin, Marcus Baylor, Craig Handy, Carl Allen, Kirk Whalum, et Wycliffe Gordon. La force et la dextérité de son jeu lui ont ouvert les portes du Kennedy Center de Washington D.C, mais aussi celles des plus grands festivals (Newport Jazz Festival, Monterey Jazz Festival, Detroit Jazz Festival, Gilmore Jazz Festival -Kalamazoo, Clifford Brown Jazz Festival -Delaware, Savannah Music Festival), des clubs les plus prestigieux de New-York (le Village Vanguard, le Jazz Standard, le Blue Note ou encore le Dizzy’s Club Coca Cola), et du monde (le Blue Note au Japon, le A-Train en Allemagne, et d’autres salles de Russie, d’Italie, de Corse, de France, de Belgique, du Danemark et d’Espagne).

Christian Sands enregistre avec McBride la bande originale de « The Contradictions of Fairhope » réalisé par S. Epatha Merkerson, insufflant au documentaire une touche mélodique émouvante. Selon Wynton Marsalis, s’exprimant dans Jet Magazine, Sands est l’une des étoiles montantes du jazz. Sands est également nommé dans l’article « Jazz Youth-Quake » du magazine Vanity Fair parmi les futures stars du jazz.

En 2015, il sort finaliste du Cole Porter Jazz Fellowship Award sponsorisé par l’America Pianist Association. Compositeur et arrangeur plébiscité, il  participe cette même année à deux albums live : « Live at the Vanguard », au sein du trio de Christian McBride; et son premier album enregistré au Danemark « Take One », un live au Jazzhus Montmartre de Copenhague aux côtés du batteur Alex Reil et du contrebassiste Thomas Fonnesbaek, loué par la presse nationale et internationale.

Christian Sands invente et se réinvente à travers des sonorités façonnant chaque instant, des rythmes repoussant les limites de sa musique, des structures surprenantes et fascinantes – sans perdre le souci de la musicalité. Sands partage ainsi avec nous  un don unique, donnant vie à son inspiration grandissante et à ses aspirations spirituelles. « À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup. » Christian Sands ne vous décevra pas.