Raul Midón

Biographie
Raul Midón

« Un homme libre, au-delà des étiquettes » : voici sans doute la meilleure façon de décrire cet artiste unique qu’est le chanteur/compositeur Raul Midón. Son style singulier et intemporel, mélange de pop, soul et jazz, lui a valu une standing ovation dès sa première apparition en public dans l’émission télévisée de David Letterman (puis, plus tard, chez Jay Leno). Cet artiste talentueux a voyagé aux quatre coins du monde pour diffuser un message d’espoir : « tu peux le faire, tu peux rester toi-même, et faire preuve d’audace ».
Avec trois parutions à son actif chez des majors (« State of Mind », « A World Within A World », et « Synthesis »), et d’innombrables apparitions sur les télévisions internationales et featurings sur les albums d’autres artistes, Raul Midón occupe une place à part dans le paysage musical mondial (sans doute bien plus importante que ce que l’on peut imaginer !). Raul Midón ne s’est pas seulement attiré l’admiration des fans ; il a aussi obtenu la reconnaissance des artistes les plus réputés de notre époque. Vous pourrez l’avoir aperçu dans plusieurs documentaires (à propos de Bill Withers, de Herbie Hancock, ou encore du légendaire producteur Arif Mardin – qui dit de Raul Midón qu’il était l’artiste que tout label se devait de signer !). Ses collaborations musicales sont également nombreuses et variées : d’un duo avec Jason Mraz à un album live avec le bassiste Marcus Miller, en passant par un concert avec Roberta Flack…
People Magazine le qualifie « d’aventurier éclectique » ; le Guitar Magazine le décrit comme « l’une de ces forces rares, qui nous rappellent à quel point la relation entre l’homme et la musique peut être profonde ».
Raul Midón vous enchantera par son intelligence et sa virtuosité musicale, résultat de sa volonté constante d’être le meilleur musicien qu’il puisse être.

Sur ce nouvel opus, « Bad Ass and Blind » (Mack Avenue), l’artiste propose d’élargir sa gamme compositionnelle, en exploitant l’harmonie modale linéaire explorée par des compositeurs de jazz tels que Miles Davis et Wayne Shorter. Le point culminant de l’album « Wings of Mind » utilise cette technique avec une sophistication qui fait penser à des groupes pop jazz comme Steely Dan. « En tant qu’auditeur, vous n’avez pas besoin de connaitre les modes phrygiens ou doriens pour comprendre cette musique – cela semble différent, intrigant, exotique », explique Midón. Un autre titre remarquable sur « Bad Ass and Blind » est la reprise multicouche de Midón de l’agrafe FM « Fly Like an Eagle » de Steve Miller Band. « C’était le premier disque que j’ai acheté – je me souviens que c’était 5,99 $! » Les paroles ont une certaine conscience sociale, et il y a un groove et une simplicité à propos de la chanson que je trouve belle. J’ai changé la clé, je l’ai réharmonisé un peu, j’ai changé le tempo – personnalisé la chanson pour que cela corresponde à la manière dont je la ressens maintenant. » Au sujet de la compréhension du passé et du présent représentée par « Bad Ass and Blind », Midón dit: « comme sur tous mes disques, cet album est pour ceux qui souhaitent aller au-delà des notions de genre – c’est pour les auditeurs avec des oreilles ouvertes, des esprits ouverts, des coeurs ouverts.  »


Évènements