Biographie

ÉLEVÉ DANS UNE VILLE IMPRÉGNÉE D’ÂME

McBride déménage à New York en 1989 pour poursuivre des études classiques à la Juilliard School. Là, il est rapidement recruté par le saxophoniste Bobby Watson. Il s’agit d’un changement de programme : une décennie d’études à travers des centaines de sessions d’enregistrement et d’innombrables concerts avec un cercle de musiciens toujours plus large. Il trouvait sa voix, et les autres apprenaient à l’écouter.

En 2000, les leçons de la route ont abouti à la formation de ce qui allait devenir son projet le plus long, le Christian McBride Band. Loué par l’écrivain Alan Leeds comme « l’un des groupes les plus enivrants et les moins prévisibles de la scène actuelle », le CMB – le saxophoniste Ron Blake, le claviériste Geoffrey Keezer et le batteur Terreon Gully – a fait évoluer collectivement la vision globale et avant-gardiste de la musique de McBride grâce à ses concerts incendiaires, comme en témoigne l’album Live at Tonic sorti en 2006. En partie excursion, en partie éducation, le CMB est un véhicule construit sur un cadre d’expérience et alimenté par une créativité sans entrave : une danse envoûtante sur le bord d’une ligne de faille électro-acoustique.

En 2009, McBride a commencé à concentrer cette même énergie à travers une lentille plus traditionnelle avec les débuts de son quintet Inside Straight, acclamé par la critique, puis avec le Christian McBride Big Band, dont l’album The Good Feeling sorti en 2012 a remporté le GRAMMY du meilleur album de jazz pour grand ensemble. Alors que sa carrière entrait dans sa troisième décennie, McBride a ajouté le rôle de mentor, en mettant à contribution les étoiles montantes que sont le pianiste Christian Sands et le batteur Ulysses Owens, Jr. pour l’album Out Here du Christian McBride Trio, nommé pour les GRAMMYs.

Lire davantage

Il est également un éducateur et un défenseur respecté, qui s’est fait remarquer en 1997 lorsqu’il a pris la parole lors de la réunion publique de l’ancien président Bill Clinton sur le thème du racisme dans les arts du spectacle. Depuis, il a été nommé directeur artistique des sessions d’été de Jazz Aspen Snowmass (2000), codirecteur du National Jazz Museum in Harlem (2005) et deuxième président créatif pour le jazz de l’Association philharmonique de Los Angeles (2005).

En 1998, il a combiné les rôles en composant « The Movement, Revisited », une suite en quatre mouvements dédiée à quatre des principales figures du mouvement des droits civiques : Rosa Parks, Malcolm X, Muhammad Ali et le Dr Martin Luther King, Jr. Cette pièce, commandée par la Portland (ME) Arts Society et le National Endowment for the Arts, a été jouée dans toute la Nouvelle-Angleterre à l’automne 1998 avec le quartette de McBride et une chorale gospel de 30 musiciens. Pour son dixième anniversaire, « The Movement, Revisited » a été élargi, réécrit et remanié pour mettre en scène un big band de 18 musiciens et quatre acteurs/intervenants en plus de la chorale gospel. Il a été présenté à Los Angeles, au Walt Disney Concert Hall, et a été salué par le Los Angeles Times comme « une œuvre admirable – pour paraphraser le Dr King – tant pour le contenu de sa musique que pour le caractère de son message ».

Actuellement, il anime et produit « The Lowdown : Conversations With Christian » sur la radio par satellite SiriusXM et « Jazz Night in America » de la National Public Radio, une émission de radio hebdomadaire et une collaboration multimédia entre WBGO, NPR et Jazz at Lincoln Center, qui présente un jazz exceptionnel en direct de tout le pays. Avec son œuvre stupéfiante, McBride est l’animateur idéal, s’appuyant sur l’histoire, l’expérience et un don pour la narration pour combler le fossé entre l’artiste, la musique et le public. Il met à profit cette même expérience en tant que conseiller artistique pour la programmation du jazz au New Jersey Performing Arts Center (NJPAC).

Pour compléter le cercle, il travaille avec Jazz House Kids, l’organisation artistique communautaire de renommée nationale fondée par sa femme, la chanteuse Melissa Walker.  Exclusivement consacré à l’éducation des enfants par le jazz, le concept de « Jazz House » permet à des artistes de renommée internationale d’enseigner aux côtés d’un personnel professionnel, offrant aux élèves un large éventail de programmes créatifs qui développent le potentiel musical, améliorent les compétences de leadership et renforcent les performances scolaires. Cette célébration partagée de la forme d’art musicale originale de l’Amérique permet de cultiver les leaders communautaires et les citoyens du monde de demain tout en préservant son riche héritage pour les générations futures.

Que ce soit derrière la basse ou loin d’elle, Christian McBride est toujours dans la musique. Du jazz (Freddie Hubbard, Sonny Rollins, J.J. Johnson, Ray Brown, Milt Jackson, McCoy Tyner, Roy Haynes, Chick Corea, Herbie Hancock, Pat Metheny, au R&B (Isaac Hayes, Chaka Khan, Natalie Cole, Lalah Hathaway, et le seul et unique Parrain de la Soul lui-même, James Brown) à la pop/rock (Sting, Paul McCartney, Carly Simon, Don Henley, Bruce Hornsby), au hip-hop/neo-soul (The Roots, D’Angelo, Queen Latifah) et au classique (Kathleen Battle, Edgar Meyer, Shanghai Quartet, Sonus Quartet), il est une sommité dont la main tendue vers de nouveaux sommets et l’autre tendue vers la fraternité – et peut-être l’indice d’un défi – nous invite à le rejoindre.

Réduire

Agenda Concert

Jazz stars Christian McBride

Disponibilité

En duo avec Jason Moran : Octobre 2021
Avec son groupe Inside Straight en Mars 2022

Vidéo

Galerie

Concerts