Biographie

En tant qu’artiste solo et collaborateur de géants du jazz, de Dizzy Gillespie à Wayne Shorter, le pianiste-compositeur panaméen Danilo Pérez, lauréat d’un Grammy® Award, est considéré depuis plus de trois décennies comme l’une des forces les plus créatives de la musique contemporaine. Avec le jazz comme base d’ancrage, la musique Global Jazz de Pérez est un mélange de racines panaméennes, de musique folklorique latino-américaine, de rythmes d’Afrique de l’Ouest et d’impressionnisme européen – faisant de la musique un pont sans frontières et multidimensionnel entre tous les peuples.

Né au Panama en 1965, Pérez a commencé ses études musicales à l’âge de trois ans avec son père, chef d’orchestre et chanteur. À l’âge de 10 ans, il étudiait le répertoire classique européen pour piano au Conservatoire national de Panama. Après avoir obtenu son baccalauréat en électronique au Panama, il a étudié la composition de jazz au prestigieux Berklee College of Music. Alors qu’il est encore étudiant, il se produit avec Jon Hendricks, Terence Blanchard, Slide Hampton, Claudio Roditi et Paquito D’Rivera. Rapidement établi comme un jeune maître, il ne tarde pas à partir en tournée et/ou à enregistrer avec des artistes tels que Dizzy Gillespie United Nations Orchestra de 1989 à 1992, Jack DeJohnette, Steve Lacy, Lee Konitz, Charlie Haden, Michael Brecker, Joe Lovano, Tito Puente, Wynton Marsalis, Tom Harrell, Gary Burton et Roy Haynes.

En 1993, Pérez se concentre sur ses propres ensembles et projets d’enregistrement, publiant plusieurs albums en tant que leader, obtenant des nominations aux Grammy® et Latin Grammy® pour Central Avenue (1998), Motherland (2000), Across The Crystal Sea (2008) et Providencia (2010). En 1996, il est signé par le producteur Tommy Lipuma pour rejoindre le label Impulse et enregistre Panamonk, un hommage à Thelonious Monk qui, selon le magazine DownBeat, est l’un des albums de piano les plus importants de l’histoire du jazz. L’album de Pérez, Central Avenue, présente la musique mejoranera (un style de chant folklorique panaméen) et a été choisi comme l’un des 10 meilleurs enregistrements tous genres confondus par le magazine TIME en 1998. Fruit d’une collaboration entre Pérez et le prolifique compositeur et arrangeur Claus Ogerman, l’album Across The Crystal Sea, sorti en 2008, a été salué par The Guardian comme étant « si doux qu’il atteint quelque chose comme un état de grâce ». Ogerman a déclaré : « C’est un disque que je voulais faire avant de quitter la planète. » Pérez a fait ses débuts chez Mack Avenue Records en 2010 avec la sortie de Providencia. L’album a été nominé pour un Grammy® Award 2011 dans la catégorie du meilleur album de jazz instrumental.

Pérez a rejoint le Wayne Shorter Quartet en 2010 avec John Patitucci et Brian Blade. Cette dernière itération de Shorter a été reconnue comme une force unique et prédominante dans la musique d’improvisation, tant lors de leurs performances live historiques que sur plusieurs enregistrements. En 2018, Blue Note records a publié le très attendu EMANON du Wayne Shorter Quartet qui a remporté un Grammy® dans la catégorie du meilleur album instrumental de jazz en 2019.

Lire davantage
Depuis plusieurs années, Pérez est également en tournée avec son trio – avec Ben Street et Adam Cruz – et avec Children of the Light, une collaboration avec les autres membres du Wayne Shorter Quartet, John Patitucci et Brian Blade. Mack Avenue a publié l’album Children of the Light en 2015, qui a été très bien accueilli par la critique. L’actuel projet de tournée de Pérez, les Global Messengers, diffuse l’idée que la musique peut servir de remède naturel à des situations malheureuses, en apportant un message édifiant, une connexion et un terrain d’entente. L’ensemble est composé de musiciens issus de divers milieux culturels, qui se réunissent pour construire une communauté par la musique.

En tant que compositeur, Pérez a reçu des commandes du Lincoln Center, du Chicago Jazz Festival et du Imani Winds Quintet, entre autres. Son octuor pour les membres de l’Orchestre symphonique Simón Bolívar du Venezuela a été commandé par le Carnegie Hall. En 2014, le Banff Centre a demandé à Pérez d’écrire un quintette avec piano pour le Cecilia String Quartet intitulé « Camino de Cruces » et il a également composé la musique du Musée de la biodiversité au Panama, conçu par le célèbre architecte Frank Gehry. En 2015, Pérez a créé deux autres nouvelles compositions : « Expeditions – Panamania 2015 » a été créée lors des jeux panaméricains de Toronto et sa « Detroit World Suite – La Leyenda de Bayano » a été créée au Detroit Jazz Festival. Pérez revient au Detroit Jazz Festival à l’automne 2019 pour la première mondiale d’une nouvelle pièce écrite pour son ensemble Global Messengers et co-commandée par le Detroit Jazz Festival, le London Jazz Festival, le National Forum of Music Wroclaw et le Koerner Hall de la Royal Academy of Music Toronto.

Pérez, qui a été ambassadeur itinérant de l’UNICEF, a reçu de nombreux prix pour ses réalisations musicales, son activisme et ses efforts dans le domaine social. Il est lauréat du United States Fellowship 2018 et du Smithsonian Legacy Award 2009. Il est actuellement artiste de l’UNESCO pour la paix, ambassadeur culturel de la République du Panama, fondateur et directeur artistique du Panama Jazz Festival et du Berklee Global Jazz Institute au Berklee College of Music de Boston.

Réduire

Agenda Concert

Disponibilité

Nous consulter

Vidéo

Galerie

News

Concerts

Presse